Parabellum

Une existence normale. "Normale" , un concept extravagant quand le soleil s'est éteint et que le monde a soudain plongé dans les ténèbres. Comme si sa vie pouvait redevenir normale après qu'elle est laissé mourir Peter sans un mot, juste par égoïsme ou pour le prix d'une stupide fierté. Une pensée qui hante ses jours et ses nuits. Elle voudrait revenir en arrière, l'accompagner à l'aéroport, lui dire qu'elle l'aime et le comprend, répondre présente quand il a besoin de l'appeler, prifiter de lui avant qu'il ne soit trop tard. elle voudrait désespérément remonter le temps et s'absoudre de cette culpabilité qui écrase son chagrin.

On le saurait de puis longtemps si le monde était juste.! En tantq ue journaliste, tu te trouvais à la meilleure place pour ne pas l'oublier. On ne contrôle rien, ou si peu. Il serait temps de te l'enfoncer dans la tête parce que la vie n'a aps fini de te rappeler que tu n'auras jamais le dernier mot.

Son modèle s'ancre dans une lignée bourgeoise où chaque rôle est assigné. Les hommes prennent en charge les aspects sérieux de la vie tandis que les femmes s'occupent du foyer.

 

← Retour à la liste
01 oct. 2015
Anne Waddinngton Edilivre